06/09/2006

BEYNAC ET CASTELNAUD

De part et d'autre de la Dordogne, deux majestueux châteaux médiévaux se font face et se défient, pleins de souvenirs de la guerre de Cent Ans.

Beynac accroché à son passé autant qu'à son rocher, reste un magnifique village au charme médiéval. Il faut emprunter ses ruelles pavées et escarpées, ses escaliers de pierre usés par le temps pour admirer la haut la vue dégagée sur le fleuve Dordogne. Une fois en haut, le château vous attend... C’est sans doute depuis le cours de la Dordogne que la forteresse apparaît la plus impressionnante. Perchée sur un piton rocheux de inaccessible qu’elle semble prolonger dans un même élan vertical, elle dresse sa haute silhouette au-dessus de la petite commune de Beynac-et-Cazenac. Elle défie depuis des siècles sa rivale plantée sur la rive gauche du fleuve : la place de Castelnaud.

Juché à flanc de colline sur la rive gauche de la Dordogne, Castelnaud (abritant un passionnant musée de la guerre au moyen age (collection d'armes et d'armures, reconstitution grandeur réelle des machines de guerre : trébuchet, mangonneau, pierrière, ...) domine le petit bourg lové à ses pieds. Ses anciens propriétaires, vassaux des rois d’Angleterre, s’opposèrent longtemps à leurs voisins, les sires de Beynac, fidèles aux rois de France. Si les protagonistes de ces lointaines querelles ont tous disparu, les deux forteresses poursuivent toujours leur immuable face à face, comme un défi minéral à l’oubli et aux outrages du temps.

Abandonné à la Révolution, le château de Castelnaud a servi de carrière de pierres vers 1832. Sa restauration a duré de 1967 à 2005.

 

 

 

 

 

 

 

 
  
 
 

 

01:33 Écrit par Lyly dans MES VACANCES | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Superbes j'adore les vielles pierres , se sont des endroits qui ont une âme... je ne connaissais pas mais je crois que cela me plairait beaucoup ! Bonne soirée

Écrit par : L'elfe | 06/09/2006

Les commentaires sont fermés.