03/08/2006

LE FENG SHUI

  LE FENG SHUI
 Voici une petite présentation du Feng Shui, qui représente pour moi un art de vivre, une philosophie. C’est surtout une quête du bien-être et d’équilibre afin de se sentir bien et de trouver l’harmonie.Le « FENG SHUI » signifie littéralement « VENT ET EAU ».C’est l’art d’harmoniser les énergies dans son habitat au travers de l’aménagement et la décoration d’intérieur, depuis l'agencement du mobilier, aux formes des objets décoratifs, en passant par les combinaisons de couleurs, le cycle des matières, et, d'une manière essentielle, la symbolique dont chaque espace intérieur est animé.C’est loin d’être évident, certes, mais au fil du temps, plutôt constructif.Je suis loin de maîtriser cet art, qui ma foi me semble très complexe, mais au fil de mes lectures, je m’en inspire et je compose. Et comme j’aime beaucoup la décoration, cela me fascine.Si j’avais à reconstruire ma maison, je prendrai le temps de la concevoir selon les principes du Feng Shui. Mais ce n’est point le cas ; je dois donc me contenter d’améliorer celle où je vis qui date de fort longtemps. Mais il ne s’agit pas non plus de tout mettre sens dessus dessous. Il convient de modifier chaque chose à la fois, prendre le temps de juger du résultat, et tenter d’autres améliorations. 
Né en Chine, il y a quatre millénaires, il s’est développé parallèlement dans des pays de cultures différentes, et nombre d’éminents philosophes y ont participé.Il existe plusieurs formes d’enseignements et de théories.Mais toutes se reposent sur l’existence des flux d’énergie gouvernés par le YIN et le YANG, les 5 éléments (ARBRE, FEU, SOL, METAL, EAU) et les 8 directions : SUD – SUD EST – SUD OUEST  - EST – OUEST – NORD – NORD EST – NORD OUEST 
LE CH’I : qu’est-ce-que c’est ? C’est un subtil courant d’énergie qui relie tout ce qui compose notre univers ; il nous parvient par le vent, l’eau, l’énergie solaire, les ondes lumineuses et sonores. Il emprunte en fait les mêmes canaux que les énergies naturelles, à ceci-près qu’il n’est pas arrêté par la matière. Il entre et sort des habitations par les portes et les fenêtres, mais traverse aussi les murs. Notre CH’I personnel, lui, se nourrit de nos pensées, de nos émotions et de nos aspirations. Il puise aussi aux sources de notre environnement. Ainsi, nos pensées, l’endroit où nous les formulons ont un impact sur notre énergie.L’influence du mental sur la forme physique n’est plus à prouver, ainsi que les bienfaits de la pensée positive, fondamentale dans bien des cas pour retrouver la santé après une maladie.

On sait aussi qu’un simple dépaysement soulage les maux de certaines personnes. D’autres facteurs peuvent affecter nos flux d’énergie interne, comme la façon dont on se nourrit, le temps qu’il fait ou les gens qui nous entourent.

 

LE CH'I DES 5 ELEMENTS

 

  L'ARBRE : Imaginez une allée printanière bordée d'arbres au petit matin. Le soleil levant pointe à l'horizon. Vous vous sentez porté par un flux d'énergie, comme les branches d'un arbre s'étirant vers le ciel. L'arbre est encore en bourgeons, c'est l'aube d'un jour naissant et le début d'une nouvelle année.
 LE FEU : Au coeur d'une chaude journée d'été, la nature est en pleine floraison. Le feuillage est à son apogée, la lumière est vive et les couleurs des fleurs resplendissent. L'énergie semble irradier comme au coeur d'un foyer incandescent.
  LE SOL : Par un bel après midi lumineux du début de l'automne, les feuilles, qui ont changé de couleur, commencent à tomber. Le soleil redescent dans le ciel. Le flux d'énergie semble regagner doucement la terre.
 LE METAL : A la tombée du jour, à la fin de l'automne, le disque rouge du soleil disparaît à l'horizon; L'énergie semble se condenser. La nature thésaurise ses forces pour entamer le long sommeil de l'hiver. Comme un minéral, elle va se ressourcer dans la terre dont est issu le métal.
 L'EAU : Enfin, par une journée d'hiver froide et humide, tout est calme et semble endormi, mais sous la glace couvent les nouvelles énergies qui vont resurgir à l'avènement du printemps. Comme l'eau qui va jaillir à la belle saison, le ch'i se prépare à renaître.

EXEMPLES D'OBJETS ASSOCIES AUX CINQ ELEMENTS

L'eau : l'eau fraîche, les objets de verre, les formes irrégulières et la couleur noire correspondent à l'eau. (ex : plats en verre, galets, branches de bois noir sinueuses)
   
L'arbre : les plantes d'appartement, les formes élancées, le bois et le papier correspondant à l'arbre (ex : pot et vase de couleur verte, lampe à abat jour de papier, cadre en bois ..)
   
Le feu : le rouge et les formes très découpées correspondent au feu (ex : bougie, lampe à huile, étoiles, oeillets dans un vase rouge, draperies de même couleur ...)
   
Le sol : l'argile, la terre, le marron et le jaune, les formes rectangulaires correspondent au sol. (ex : jardinière de fleurs jaunes, plateau carré ou rectangulaire, cadre, set en osier ...)
  
le métal : il est associé aux objets ronds, aux tons argent, or ou blanc. (ex : sphères de métal rondes, pot argenté, dessous de plat en fer forgé, cadre d'acier ...)
  

 LE YIN ET LE YANG : les principes de base 

                  (tiré de l'auteur Simon Brown)

 

TOUTE CHOSE TEND SOIT VERS LE YIN, SOIT VERS LE YANG

Le yin et le yang existent toujours de manière relative.

Par exemple, se reposer est plus yin que travailler, mais plus yang que dormir.
Le yin et le yang concernent aussi bien les choses concrètes que les astractions.

C'est pourquoi, il faut toujours bien préciser le contexte lorsque l'on utilise ces concepts.
Ainsi, une flamme est plus yang qu'une pierre dans la mesure où elle produit de la chaleur et de la lumière : cependant, la structure de la pierre est plus yang que celle de la flamme : elle est plus dure, plus solide.

TOUTE CHOSE TEND VERS L'EQUILIBRE

Bien que tout élément de l'univers soit plus yin que yang ou l'inverse, il recherche l'état d'équilibre.

Cependant, la balance parfaite entre ces deux extrêmes n'existe pas, et il arrive parfois que ce qui tend habituellement vers le yin bascule complètement vers le yang, comme s'il s'agissait des deux versants d'une même montagne. Très souvent, les deux états sont alternés.

LE YIN ET LE YANG S'ATTIRENT L'UN L'AUTRE

Ce qui tend vers le yin attire ce qui tend vers le yang comme le font les pôles d'un aimant.
Si vous avez un comportement yin, le yang s'imposera à vous et vice versa.
Par exemple, si vous mangez une nourriture très yang, comme une friture bien salée, vous boirez beaucoup de liquide, ce qui est une attitude yin.

De même, un comportement extrême, soit yin, soit yang, suscitera l'extrême opposé : par exemple, un comportement agressif ou téméraire peut avoir pour conséquence un séjour à l'hôpital, où le plus grand calme est de règle.

RIEN N'EST TOTALEMENT YIN OU TOTALEMENT YANG

Toute chose a du yin et du yang en elle. Il est impossible d'être tout l'un ou tout l'autre. On pourrait représenter le yin et le yang sous l'aspect d'une palette de gris plus ou moins soutenus, plutôt qu'en noir et blanc.
Même les plus grands criminels ont un fond de tendresse, tout comme les personnes les plus généreuse connaissent la jalousie ou la colère.

On trouve toujours quelque chose de positif dans une situation négative, et inversement.

TOUT EVOLUE

Les relations entre le yin et le yang sont en perpétuel changement.
Les choses basculent sans cesse d'une tendance à l'autre, sans que l'on en soit toujours conscient. Ainsi, une personne très yang - irritable, jalouse et arrogante - devient-elle progressivement plus yin - détendue, apaisée et calme.
A long terme, la voie que l'on emprunte est plus importante que le moment présent.

Certains individus sont plus yin, d'autres plus yang.
Les sujets yin sont souvent décontractés, dotés d'une bonne souplesse physique, sensibles, créatifs, imaginatifs.
A l'extrême, ils peuvent être apathiques, lents et portés à la dépression.
En revanche, les personnalités yang ont tendance à être rapides, actives, et à apporter davantage d'attention aux détails ; mais elles peuvent devenir irritables, coléreuses, raides au moral comme au physique.

Un des moyens pour savoir si vous êtes trop yin ou trop yang est de vous comparer aux personnes de votre entourage.
Si vous êtes trop yin, les autres vous semblent agressifs, irritables et sans patience à votre égard. Vous avez l'impression qu'ils passent leur temps à vous dire de vous dépêcher, alors que vous n'avez envie que de vous reposer et de prendre les choses comme elles viennent.
Si vous êtes trop yang, vous trouvez sans doute les gens lents, indécis et mous. Ils suscitent chez vous irritation et colère.

En fait, certaines personnes penchent du coté yin, d'autres du coté yang, et d'autres encore sont relativement équilibrées.

 

02:09 Écrit par Lyly dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

coucou Bonsoir lyly,
Je suis déjà passée sur ton blog, mais mon message n'a pas été pris en compte :(
Très joli début continu sa donne envie de revenir, on s'évade a travers ton blog.
Gros bisous Noelle de Potoland :)

Écrit par : noelle | 03/08/2006

Merci Noelle Merci Noelle d'être passée me rendre une petite visite, et pour tes compliments aussi. Ca me fait super plaisir.
Gros bisous. A bientot

Écrit par : yangly | 03/08/2006

Les commentaires sont fermés.